L'équipe
Le style de danse atypique de Gabrielle allie finesse, force, musicalité, harmonie, endurance, coordination et émotion.

Danseuse depuis le plus jeune âge auprès de sa mère professeur de Modern Jazz, elle pratique de nombreux sports en compétition : gymnastique, course à pieds, natation, boxe française, etc. A son actif des disciplines variées : Yamakasi, Taï Chi Chuan, Pilates.

En danse, Gabrielle s’épanoui dans des disciplines allant de la Danse Classique au Hip Hop, en passant par la Danse Contemporaine et le Tango.

C’est à 16 ans qu’elle crée sa première compagnie de Danses Urbaines Camy Kaz : les chorégraphies qui allient les différents styles de danse Hip-Hop (Popping, Locking, Break, New Style) en intégrant des scènes de vie, des sports de combats, des gestuelles de la rue et d’ailleurs toujours dynamiques et en recherche de contraintes rythmiques, d’origianlité de formations dans l’espace. Ses représentations se poursuivent dans toute l’Ile de France. Tous les danseurs sont aujourd’hui professionnels (Elodie Chereau à Las Vegas, Vincent Simon Hip-Hopeur à l’Opéra de Lyon et au Japon, etc.).

En 1998, elle rencontre Kaspar Pfenniger, artiste suisse et a la chance de participer pour lui à des productions et événements expérimentaux, ceci lui vaut d’avoir l’accès à un studio audiovisuel de grande qualité dans lequel elle est libre, et lui permet de s’approprier nombre d’aspects de la scénographie et de la production cinématographique. Elle y fait venir des collaborateurs (danseurs, caméraman, ingénieurs son, etc.) plusieurs fois par an.
Ces expériences lui font prendre consciense de sa vocation et de l’importance d’organiser ses projets pour leur donner une nouvelle envergure. Elle décide alors d’engager des études dans ce sens pour ouvrir son regard et ses connaissances. Après une classe préparatoire littéraire, elle obtient sa maitrise IUP (Instut Universitaire Professionnalisé) de Juriste Administrateur de Structures Artistiques et Culturelles, ce qui lui donne l’occasion de réaliser de nombreux stages toujours orientés dans le domaine chorégraphique : service culturel de la Mairie d’Evry, festivals, école de la Ménagerie de Verre, Compagnie DCA de Philippe Decouflé, etc.
      
En paralèle de ce cursus, elle découvre la Danse Contemporaine en passant son DEC (Diplôme d’Études Chorégraphiques) à l’Ecole Nationale de Musique et de danse d’Evry avec Sophie Mathé et Philippe Reynaldos. Un nouveau champ de recherches corporelles s’ouvre à elle.

Gabrielle poursuit de nombreuses formations professionnelles au Centre National de la Danse, à l’école professionnelle de la Ménagerie de Verre et obtient plusieurs bourses de la région Ile de France pour suivre les masters classes de l’Atelier de Paris Carolyn Carlson. Elle n’hésite pas à voyager pour suivre des cours à New York, à Vienne (Impulse Tanz), en Inde, etc.
C’est l’occasion de rencontrer de nombreux chorégraphes et pédagogues reconnus : Ling Wuan Chang, Mié Coquempot, Frédérique Lescure, Nina Dipla, Susane Bruidge, Dominique Boivin, Daniel Larrieu, Robin Orlin, Germaine Acogny, Saïdou Boro, Arjun Mishra, etc.
En 2010, Gabrielle suit la formation de 600 heures du Diplôme d'Etat en Danse Contemporaine au Centre National de la Danse de Pantin.

Chaque année, Gabrielle présente des créations personnelles de différents formats et explore les danses, styles musicaux, procédés de créations et thèmes avec de nombreux artistes essentiellement danseurs mais aussi plasticiens, musiciens : festival des Friches Musicales, Domaine de Chamarande, Bateau Fantôme, Lavoir Moderne Parisisen, Dansoir, etc.

Elle a travaillé auprès de Karine Saporta en tant qu’assistante, artiste invitée et interprète. Elle tient notamment le rôle d’Alice dans «A comme Alice», participe à l’événement «Danse avec la Mode» aux Galleries Lafayette et au «Cabaret Numérique» présenté au festival d’Enghien-les-Bains.

Elle a collaboré avec des artistes variés comme Anuj Mishra, un spécialiste de danse Kathak originaire du Nord de l’Inde, le collectif de danse contemporaine Zone Libre, la Compagnie Wanted championne mondiale de Hip Hop, Luis Sanz en Tango Argentin.

Plus récement, Gabrielle a prêté sa gestuelle à l’élaboration d’un jeu vidéo utilisant la motion capture. En mai 2009 elle anime une démonstration du procédé à l’occasion de «Futur en Scène», lors de la biennale du numérique à Paris. Elle côtoie de nouveau les arts numériques lors d’une représentation chorégraphique au Quatar. ou le Spectacle de danse est accompagné par de la vidéo interactive. Le 10 septembre elle participera au salon du jeux vidéo pour une démonstration en temps réel de combinaison de motion capture dernière génération.

Forte de nombreuses créations Gabrielle souhaite à présent s’orienter vers une carrière internationale.

Elle profite d’un regard nouveau, spontané, frais sur les choses, parfois même rebel. Ses nombreuses années d’études, sa grande curiosité et son ouverture d’esprit, sa connaissance du milieu sont profondes et elle est loin de procéder au hasard.

Elle aime aller à la rencontre des autres à travers toutes les ressources qui sont à la disposition de son art. Mettre en oeuvre le mouvement en utilisant toutes les ressources qui sont à sa disposition des styles de danses très variés, en partant à la rencontre d’autres arts, écriture et arts plastiques, musique et arts multimédia font d’elle une artiste polyvalente et pluridisciplinaire.